Rechercher
  • Julie Grandmougin

Cher Frédéric

Mis à jour : avr. 6

Cher Fréderic,

Les leçons d’humanité n’ont pas de frontières. Terres connues ou inconnues, il nous faut en ce moment composer avec notre décor. Le mien est de 75 m2, avec un balcon qui baigne la lumière du soleil. Pas de quoi se plaindre.

Mon décor, au premier abord connu, devient presque inconnu quand mon mari et ma fille rentrent en scène dans le salon un mardi après-midi - jour de travail et d’école, en temps normal. Je vis donc en décor inconnu de par l’étrangeté de cette nouvelle dynamique liée à cette parenthèse « en chantier ». Oui, c’est un chantier permanent, en construction pour que chacun trouve sa place et surtout ses missions, de citoyens, de professionnels, de parents, de mari ou femme, d’enfant.

Et tout cela n’est que la partie visible de l’iceberg.

Un peu comme tes voyages partagés à la rencontre de « tribus » lointaines qui s’inscrivent pour

10 % dans la surface visible de l’iceberg et pour 90 % de profondeurs invisibles liées aux émotions et à la beauté qui se révèle dans toute l’humanité.

Nous sommes tous tellement reliés, tellement humain et tellement unique à la fois.

90 %, c’est bien dans cette proportion abyssale que tu as touché mon cœur et inspiré mon futur. La puissance de ton authenticité je la ressens aussi en moi à chaque fois que j’accompagne mes clients dans leur voyage intérieur pour que quelque chose se transforme au fond d’eux, ou plutôt pour que quelque chose leur permette de mieux se connecter à leur splendeur. Car il s’agit bien là du cheminement vers soi pour comprendre que nous sommes uniques et que nous contribuons à une œuvre collective.

Tes émissions m’ont également conforté dans l’idée que tout est accessible, alors pourquoi pas toi. Après tout, si un Himba du fin fond de la Namibie ou une célébrité connue dans le monde entier peuvent te rencontrer, je me suis dit pourquoi pas moi, quidam. Tu sais moi aussi j’ai des choses merveilleuses à offrir, ni mieux, ni moins bien que celles des autres, juste différentes.

Alors, je lance cette bouteille à la mer pour un rendez-vous dans cet espace-temps suspendu que nous vivons dans nos vies. Si elle parvient jusqu’à toi, c’est qu’elle aura été portée par des personnes qui m’ont ouvert ces voies du possible, pas uniquement pour la beauté du geste, mais pour faire bouger les lignes du possible, pour briser les plafonds de verre sociétaux et prouver que les leçons d’humanité n’ont pas de frontières.

Peut-être pour les remercier alors, nous pourrons ensemble réaliser une interview via mon PODCAST Markers de Futurs, car toi aussi tu traces les voies du futur et empreint les cœurs, donc tu as ta place pour un de mes épisodes, qui t’attend.

J’espère que tu répondras favorablement à mon appel et que ceux qui ont poussé cette bouteille oseront me revendiquer leur contribution pour avoir la joie de t’écouter. Tout cela peut se faire par téléphone, le voyage spatial n’est pas nécessaire pour partager la simplicité d’un temps d’échange pour le moins particulier.

Et vous lecteurs, pensez-vous que tout est à portée de main ? Pensez-vous qu’une personne célèbre comme Frédéric me répondra ? Pensez-vous que les plafonds de verres sont faits pour être brisés aux mêmes titres que les frontières dépassées ?

Julie,

Créatrice de Voyages Intérieurs d’Exception


63 vues
  • Noir Facebook Icône
  • Noir SoundCloud Icône
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube

©2008-2019 En Terre Intérieure / La Marque de l'Excellence • Mentions Légales  • Conditions générales